sans titre-1928.jpg
sans titre-1453.jpg

l'histoire.

 

Derrière suzanne, il y a avant tout une envie de répandre la joie et la convivialité autour de la table. Et puis il y a moi, Marine Jonkers. Fan de tous les moindres moments qui se partagent autour d'une table et d'un bon verre de vin; les vendredis soir en amoureux, les apéros de fin de journée ensoleillée qu'on garde pour les copains (Et puis maintenant on est plus sur les brunchs du dimanche où on mange des oeufs brouillés en gueule de bois pour faire plaisir aux mouflets...).
Fan aussi de l'art de la table, des voyages & de ces endroits qui dégagent une atmosphère par leur identité, leur design, leur cuisine, leur situation,…​

 

En 2020, je songe alors à une idée. J’ai envie de ramener ces mood à la maison. De livrer l’atmosphère autour du repas. À travers suzanne, j'aimerais donner envie de recevoir et donner l'opportunité à l'hôte.sse occupé.e de recréer des tables conviviales dignes d’un moment au restaurant. 

convivialité, partage, élégance :

les convives de la table.

 

suzanne, ce n’est pas que de la jolie vaisselle et des jolies fleurs (ça, c’est le petit plaisir de l’hôtesse avant l’arrivée des invités). C’est sentir l’ambiance évoluer de l'apéro au digestif, la table se tamiser par la flamme des bougies, la musique t’enivrer, les discussions s'animer. Et (peut-être) clôturer le dîner par une soirée improvisée...

Enfait, suzanne ce n’est pas prétentieux. ce n’est pas la perfection. ce n’est pas non plus l’Art de recevoir. c’est simplement la nostalgie de tous les moments partagés autour d’une table, entre amis, en famille, en amoureux. Et c’est cet esprit de communauté, cette complicité que suzanne veut apporter à table.

Inspiré d’un voyage, d’un spot incroyable, d’un moment, tout peut être le point de départ d’une prochaine box suzanne.

Bestfriend(ЗАКОНЧЕН).jpeg
IMG_7316.heic

qui est cette chère suzanne ? 

Pour tout vous dire, suzanne ne devait initialement pas s’appeler suzanne.

C’est en finalisant le projet et en copywritant l'histoire (j’étais dans la pub avant, comme ça vous savez) que je me suis mise à replonger dans mes souvenirs d’enfance. Le Pourquoi j’ai développé une telle passion pour l’art de recevoir.

La chute est nulle parce que hyper prévisible mais ca me vient de ma maman. Alors j’étais là : oui mais attends, tu ne vas pas faire comme tout le monde et donner un prénom vintage sentimental à ton concept quand même. bah enfait, si. ma maman n’a jamais aimé son prénom, elle l'a toujours trouvé affreux. surtout qu’on adore l’appeler Suske, Suz, Suzette, Zanne. encore pire.
Du coup, pour une fois, elle pourra être fière de son prénom, ma petite suzon.

Bruxelles, 1993